apple-pencil1.jpgLors de la Keynote de septembre dernier, Apple nous annonçait le prochain iPad Pro ainsi que ses deux accessoires optionnels : le stylet Apple Pencil et la protection-clavier Smart Keyboard. Et alors que les artistes de Pixar et Disney ont pu dessiner sur l’iPad Pro le temps d’une séance d’essai, des premières impressions concernant le stylet se sont fait entendre. Aussi, Apple ayant longtemps laissé de côté ce type d’accessoire pour sa gamme d’iPad, la sortie imminente du Pencil attise la curiosité. Récapitulons ce que l’on sait sur cet accessoire, encore indisponible, alors que l’iPad Pro a, lui, fait son apparition à la vente :

Rappelons, tout d’abord, que l’Apple Pencil est un stylet prévu pour l’iPad Pro, il est optionnel, sensible à la pression d’appui et à l’inclinaison. Plus l’utilisateur appuie sur le stylet lors de l’écriture, plus le trait sera gros. Aussi, plus l’utilisateur incline le stylet lors du dessin, plus le trait sera large et "ombragé", donnant un rendu de type dessin au crayon à papier.

apple-pencil3.jpg

Sur la page spéciale Apple Pencil du site de la firme à la pomme, on peut aussi lire que le stylet, en charge complète, offre 12 heures d’autonomie. Apple insiste d’ailleurs sur le fait que la recharge est exceptionnellement rapide, avec 30 minutes d’autonomie gagnées après une charge de 15 secondes.

Mais pour répondre à des besoins professionnels, l’Apple Pencil se doit d’embarquer des fonctions poussées pour le dessin notamment.

À ce propos, et les créatifs de chez Pixar ont pu le noter, le stylet Apple et l’iPad Pro supportent la gestion de la détection de la paume de la main, qui est une fonction importante lors du dessin spécialement, puisque permettant la désactivation de la réponse tactile au bras posé sur l’écran.

apple-pencil2.jpg

Un autre point capital pour les dessinateurs est le délai de réponse. Lorsque l’on dessine à la main, le trait est logiquement immédiat. Ainsi, Apple a travaillé sur la latence de son stylet pour proposer une sensation similaire au dessin au crayon à papier. L’iPad Pro récupère donc le signal envoyé par le Pencil en Bluetooth, 240 fois par seconde. Ainsi, il n’y a que quelques millisecondes entre le geste sur l’écran et l’affichage du résultat.

Et enfin, qui dit Pencil dit iPad Pro, et qui dit Pro, dit utilisation intensive. La pointe du stylet peut, en effet, s’user à force d’être frottée à l’écran. C’est pourquoi Apple proposera des pointes de remplacement pour un prix et un coût de prise en charge encore inconnus.

À lire pour plus d’informations concernant l’iPad Pro :

Source

Vous aimez ? Partagez !