garageband-2_s.jpg Notre série d’articles pratiques consacrée à l’appli d’Apple Garage Band se poursuit aujourd’hui avec le quatrième épisode.

Digression préliminaire (et tant pis pour la contradiction dans les termes) : GarageBand iOS ne rivalisera jamais avec les logiciels de bureau, ni en matière de mixage ou de mastering, ni en matière d’édition fine. Mais pour qui veut n’importe où, n’importe quand, dessiner l’ébauche d’un morceau, en esquisser la structure, prendre – littéralement, des notes, sans être embarrassé par la cauchemardesque infinité des choix et des possibles (les pétaoctects de boucles, de samples et d’instruments), construire un socle solide, ces limites sont des atouts.

Fin de la digression et début de ce nouvel épisode :

Il arrive – c’est même la norme, qu’on doive modifier une note un peu loupée, débarrasser une piste de guitare d’un bruit de masse pas bien gracieux, copier ici et coller là un bout de son, ou tout simplement supprimer une prise. Oublions le morceau des épisodes précédents (pour ceux qui ont suivi) et créons-en un nouveau, constitué d’une seule piste d’instrument MIDI, par exemple Smart Keyboard > Grand Piano.
gb-1.jpg
gb-2.jpg

Plaquons un accord qu’on enregistre, genre ça : gb-3.jpg

En somme, c’est assez simple : toutes les fonctionnalités apparaissent d’une pression sur la piste à éditer. gb-4.jpg

Tout est là. On remarque, à la fin de la piste, un espace vide et inutile que nous allons supprimer, en choisissant Scinder. gb-5.jpg

Un curseur déplaçable apparaît. Déroutant. Mais pas tant que ça, c’est un coup à prendre. Faites glisser le "ciseau" de haut en bas. Votre piste est coupée en deux. Une pression sur la partie indésirable vous permet de la supprimer. gb-6.jpg

Dans d’autres cas de figure, cette jolie fonction vous permet d’isoler, de fractionner vos sons, de les coller, de les copier sur d’autres pistes, de les envoyer vers d’autres applis. D’accord, ça, c’est fait. Mais il se trouve qu’une note de l’accord ne vous satisfait pas absolument. C’est comme ça, vous êtes perfectionniste. Un tap sur la piste, choisir Edition.

gb-7.jpg
Vous pouvez éradiquer la note fatale sans pitié, modifier sa vélocité (l’impact sur la touche, la sensibilité), et surtout sa longueur. D’un glissé sur la double flèche en fin de note. Exemple :

gb-8.jpg
Avant gb-9.jpg
Après Mieux : il est carrément loisible – en glissant là encore, tout en s’aidant du clavier latéral, de transformer une note en une autre, et d’obtenir l’accord parfait, ou bizarre. gb-10.jpg

Dans le prochain épisode, nous irons voir un peu du coté des instruments et des boucles de GarageBand. Encore un vaste sujet.

Et si vous n’avez pas lu les épisodes précédents, mieux vaut peut être commencer par le début :

banniere-wwdc-15.jpg

Vous aimez ? Partagez !