comparaison-taille-ipad-pro-mac-iphone-6.jpgL’iPad est sur une mauvaise pente en ce moment. En effet, selon l’institut d’analyse de marché IDC, la tablette à la pomme ne représenterait plus qu’un cinquième du marché des tablettes. En plus, ce dernier continue à se rétracter. Et même si la firme de Cupertino ne craint pas la crise grâce à ses autres produits et surtout l’iPhone, inverser la tendance concernant ses ventes d’iPad serait l’un de ses plus gros défis pour les années à venir :

En 2010, l’iPad, c’était 90 % de part du marché des tablettes. Au troisième trimestre de l’année 2015, la tablette à la pomme n’en est plus qu’à 20,3 %. Ces mauvais résultats ne concernent pas seulement la firme à la pomme. C’est le marché tout entier des tablettes qui recule, notamment, face au succès grandissant des smartphones aux écrans de plus en plus grands.

Malgré tout, la part de marché de l’iPad diminue plus rapidement que ses concurrents. Cela fait d’ailleurs deux années de suite que les ventes d’iPad n’atteignent pas les objectifs fixés, malgré la bonne réception des produits auprès des journalistes spécialisés et le nombre conséquent d’applications optimisées pour le support, disponibles sur l’App Store.

ipad-marche-part.jpg

Il faudra s’intéresser aux chiffres en fin d’années avec la prise en compte des résultats du dernier trimestre qui comprend les ventes du nouvel iPad Pro et du dernier iPad mini 4 sorti lui à l’automne. Alors que ce dernier est considéré comme l’une des meilleures tablettes à moins de 8 pouces du marché avec l’un des écrans les plus performants tous formats confondus, l’accueil de l’iPad pro reste plus mitigé.

En effet, mis à part son convainquant Apple Pencil, difficile pour le moment, de saisir la pertinence de l’objet auprès du grand public avec des applications encore trop peu nombreuses à être optimisées pour un tel écran. Bien entendu, dans le monde professionnel, celui du dessin notamment, c’est sûrement une autre histoire.

Pour les années à venir, l’IDC prévoit une certaine stabilité du marché des tablettes, quand bien même, Apple aurait fort à faire pour tenter de recoller au score obtenu en 2010.

Source

Vous aimez ? Partagez !