american-airlines.jpgAlors que l’iPhone va faire son premier vol spatial comme on l’a vu ici, l’iPad est lui aussi voué à quitter le plancher des vaches.
On l’a en effet vu utilisé pour remplacer les magazines dans les jets ici, puis ici en australie sur les lignes régulières et plus récemment, une application de cartographie a été validée pour l’utilisation par les pilotes et c’est la compagnie Alaska Airlines qui a été la première à remplacer les plans de vol et documents techniques par des iPad.

C’est désormais chez American Airlines que l’épopée aéronautique de l’iPad se poursuit :

American Airlines a ainsi démarré le test de l’utilisation de la tablette d’Apple pour remplacer la documentation et les cartes papiers (jusqu’à 16 kilos par vol) ce mardi sur deux vols vers Tokyo et Shanghai sachant que l’iPad est autorisé par la FAA (Federal Aviation Administration) pour toutes les phases de vol dont le décollage et atterrissage. Federal-Aviation-Administration-Approves-iPad-as-Alternative-to-Paper-Charts-2.png Ce sont de multiples gains qui sont attendus :

  • réduire le le coût associé aux impressions
  • réduire le poids de papier transporté par les pilotes (et par l’avion, voir ci-dessous)
  • améliorer la lecture et l’accès aux informations techniques mais aussi cartographiques
  • faciliter le rangement à bord de cockpits parfois exigus

Rien qu’en lien avec le gain de poids, le remplacement du papier par des iPad pourrait économiser 1,2 million de dollars par an en carburant.

On comprend que l’industrie aéronautique soit en pointe sur le sujet de l’intégration de l’iPad dans les cockpits !

Source

Vous aimez ? Partagez !

Source