Une nouvelle fois, l'iPad mini étonne par ses mensurations, mais c'est le fait de pouvoir le tenir à une seule main qui le rend vraiment intéressant. Ici, on l'imagine par exemple comme périphérique permettant aux membres d'équipage d'accéder facilement aux données commerciales. Petit, maniable et toujours prêt à fonctionner, il est beaucoup plus simple d'utilisation qu'un ordinateur portable et aussi moins cher.

Rick Ellerbrock, spécialiste aviation de chez Jeppesen pointe aussi le fait que, accroché avec des ventouses sur le 'pare-brise' de l'avion, la petite tablette reste lisible tout en occupant moins d'espace libérant donc un peu plus le champ de vison du pilote. Selon lui, la tablette est désormais beaucoup plus polyvalente et pourrait permettre, via de nouvelles applications, de faire communiquer entre eux, les agents de bord, le poste de pilotage et le mécanicien.

Utiliser l'iPad mini, capable de faire tourner toutes les applis, pourrait même permettre d'économiser l'achat d'un GPS externe.

Quoiqu'il en soit, et comme c'est déjà le cas avec l'iPad, il semble que l'aviation et l'iPad mini n'aient pas fini de s'entendre.

source



Vous aimez ? Partagez !