ipad-reussit-monde-pro-1.jpgDans un marché des tablettes en décroissance, Apple fait de la résistance. Car même si la firme vend moins d’iPad d’année en année, elle réussit malgré tout à gagner en part de marché. Certes, pas de quoi pavoiser non plus, mais selon Tim Cook et certains analystes, le marché devrait repartir à la hausse tiré par les tablettes hybrides, comme l’iPad Pro.

Qui dit pro justement, dit marché de l’entreprise, dans lequel Apple se positionne particulièrement bien, suite à une stratégie rondement menée depuis quelques années :

En effet, déjà en 2014, Apple s’était orienté vers le marché des professionnels en collaborant avec IBM pour le lancement d’applications métier pour l’entreprise. L’année dernière, dans la même optique, Apple s’alliait avec Cisco, autre géant de l’entreprise, dans l’idée d’optimiser les performances et applications Cisco sur iOS.

ipad-reussit-monde-pro-2.jpg

Et cette stratégie paye pour Apple : ses derniers résultats trimestriels ont mis en avant une hausse de 40 % des ventes de produits à la pomme dans le monde de l’entreprise, quand les ventes générales de la firme en étaient à une progression de 28 % d’une année à l’autre.

Et comme le souligne le New York Times, à ce jour, presque la moitié des ventes d’iPad se font du côté des sociétés et administrations, avec un iPad Pro qui semble prisé dans ces sphères.

Lors du lancement de cette tablette d’ailleurs, Apple avait encore enfoncé le clou grâce à un partenariat avec Microsoft et une démonstration de la suite Office sur la tablette à grand écran.

Le géant de Redmond, de son côté, a bien évalué cette percée d’Apple dans le monde Pro et n’hésite pas à améliorer continuellement ses applications Office sur iOS pour rester compétitif et surtout présent chez les pros en profitant de la plateforme iPad justement.

C’est plutôt nouveau pour Apple de s’imposer en entreprise, quand Microsoft avait pour habituer de dominer ce marché. Peut-être est-ce là le résultat d’un choix délibéré de la part de Tim Cook, à la direction d’Apple depuis 2011, quand Steve Jobs, l’ex C.E.O.,avait plutôt pour souhait de se concentrer du côté des produits grands publics.

Source, source

Vous aimez ? Partagez !