La prochaine version du système d’exploitation mobile d’Apple, iOS 14, devrait être disponible pour les utilisateurs cet automne. En plus des nombreuses nouvelles fonctionnalités concoctées pour ces derniers, la nouveauté réside dans le fait que l’iOS 14 exige des développeurs d’applications qu’ils avertissent les utilisateurs si leur application collecte un code unique, appelé IDFA.

L’IDFA est un code généré aléatoirement par Apple et attribué à un appareil, comme le fait aussi Google. Les applications peuvent ensuite utiliser ces codes pour relier les activités des utilisateurs. Par exemple, Facebook, une application de shopping local et une application de météo locale ont accès à cet identifiant. Facebook et d’autres entreprises de publicité peuvent alors utiliser ces données croisées pour placer des publicités ciblées sur d’autres applications, ce que Facebook fait avec son programme Audience Network.

Pertes à gagner commerciales

Facebook avertit les développeurs que les modifications apportées au respect de la vie privée dans une prochaine mise à jour d’iOS réduiront considérablement sa capacité à suivre l’activité des utilisateurs sur l’ensemble de l’écosystème Internet et des applications, et empêcheront ainsi la plateforme de médias sociaux de diffuser des publicités ciblées aux utilisateurs dans d’autres applications tierces sur les iPhones.

En guise d’argument, Facebook avance que les changements exigeant des utilisateurs qu’ils choisissent ou non de participer rendent l’IDFA essentiellement inutile. En effet, dû à cette nouvelle mesure de sécurité adoptée par Apple, les applications Facebook sur iOS 14, incluant Facebook, WhatsApp, Instagram, Messenger et une foule d’autres, ne collecteront plus l’IDFA des utilisateurs.

« Malgré tous nos efforts, [les changements] pourraient rendre le réseau d’audience si inefficace sur iOS 14 qu’il ne serait peut-être pas judicieux de le proposer sur iOS 14 à l’avenir », a expliqué Facebook dans un article de blog. En réalité, la firme de Zuckerberg s’inquiète que dorénavant, certains utilisateurs d’iOS 14 ne verront pas les publicités d’Audience Network, tandis que d’autres en verront peut-être encore, mais elles seront moins pertinentes. Or, moins de publicité signifie moins d’argent pour Facebook.

Facebook et sa gestion de la vie privée

Facebook est presque constamment critiqué pour la façon dont il gère les différents aspects de la vie privée et des données des utilisateurs. L’année dernière, le réseau social a déjà écopé une pénalité record de 5 milliards de dollars sur une série d’allégations relatives à la vie privée des utilisateurs.

Entre-temps, la relation entre Facebook et Apple semble être également sur la corde raide. En effet, Facebook a emboîté le pas à Epic Games pour s’en prendre publiquement à la marque à la pomme sur les 30% de frais qu’Apple prélève sur tout achat numérique effectué par le biais d’une application iOS.