ecranmini-1.jpgC’est acquis et sauf nouveauté, cela semble parti pour durer : les ventes d’iPad qui ont explosé en trois ans de 2010 à 2013 sont désormais sur une pente descendante. Les résultats publiés hier par Apple sont venus confirmer la tendance qui s’est affirmée en 2014.

Au premier trimestre 2015, Apple a vendu 12,6 millions d’iPad, alors que l’an dernier à la même époque, c’était 14,4 millions et en 2013 19,5 millions sur ce même trimestre post noël. Ces chiffres contrastent avec la santé insolente des ventes d’iPhone comme on peut le voir sur ce graphique.

On peut noter que désormais, si en volume les ventes de tablettes restent supérieures aux ventes d’ordinateur marqué de la pomme, le chiffre d’affaire des Mac a désormais dépassé celui des iPad : 5,6 milliards contre 5,4 milliards. Un chiffre qui aurait surpris il y a seulement 3 ans …

Alors certes le Mac se vend de mieux en mieux dans un marché du PC en baisse, mais la tendance concernant l’iPad reste inquiétante. Mais Tim Cook ne semble pas trop catastrophé par la situation. Lors de la publication des résultats du trimestre dernier avait prévenu : il ne voyait pas d’évolution positive à court terme et cette nuit, interrogé sur le sujet, il a apporté deux réponses.

Tout d’abord il a évoqué une situation qui devait changer, à savoir qu’ils ne devaient plus avoir à effectuer des corrections d’inventaire. Difficile de savoir précisément ce qu’il voulait dire, mais il semble que certains modèles produits pourraient ne pas s’écouler une fois en magasin, obligeant à revoir les chiffres de vente à posteriori.

En anglais dans le texte :

"we have to stop situations where we sell through more than we sell in. Where we don’t have to have an inventory correction…."

Second point abordé par Tim cook concernant ces ventes. Il confirme qu’il y a une cannibalisation des ventes de tablettes par l’iPhone (NDLR : 6 Plus en particulier vu son format) d’un coté et de l’autre par le Mac. Précisant qu’il n’a aucun souci avec ce type de problématique, que c’est ainsi et qu’à un moment, les choses vont se stabiliser. Il a également évoqué les efforts sur le marché de l’entreprise avec IBM ainsi que des investissements en terme de produit (iPad 12 pouces ?).

Alors effectivement, certains utilisateurs d’iPhone 6 Plus ont posé la tablette, mais le cycle de renouvellement est également très certainement responsable de l’érosion continue des ventes. Un iPad de 3 ans d’âge ou plus est tout à fait adapté aux usages d’un foyer standard et ne nécessite pas de réel renouvellement. Comme le principe de la subvention des opérateurs sur 2 ans (hors France désormais) ne s’applique pas aux tablettes comme c’est le cas pour les téléphones, il est évident que les renouvellements ne sont pas aussi fréquents.

Enfin, il faut évoquer un sujet non abordé par Tim Cook, c’est l’abondance de l’offre en terme de tablettes très bon marché, qui joue un rôle comme on l’avait évoqué ici.

Il faudra maintenant vérifier si l’évolution dans les mois à venir marque la stabilisation évoquée par Tim Cook et surtout l’impact d’un éventuel iPad grand format.

En attendant, Apple a vendu en trois mois plus de 12 millions de tablettes, certains concurrents également touchés par des baisses des ventes en rêvent sans doute.

Vous aimez ? Partagez !