ipad-vs-surface-pro-3.jpg Un récent rapport sur les résultats financiers au quatrième trimestre fiscal 2015 de Microsoft, relayé sur Seekingalpha, soulignait le "contraste" entre la tendance des ventes de l’iPad et celles de la Surface de Microsoft. Le rapport indiquait une augmentation des ventes de la Surface de 117%, en comparaison à des ventes en chute de l’iPad d’Apple, soulignant au passage que "la différence entre la demande des consommateurs pour la Surface par rapport à l’iPad ne cessait de se creuser…". Mais cette analyse est en réalité très relative.

Deux points essentiels peuvent être tirés de ce rapport :

1- Le chiffre d’affaires de l’iPad poursuit sa tendance à la baisse au cours du dernier trimestre, avec une baisse de 23% sur un an.

2- En revanche, Microsoft a enregistré une croissance de 117% des revenus de la Surface en un an.

Mais ces chiffres ne prennent pas en compte le fait que sur le marché des tablettes il se vend 5 fois plus d’iPad que de Surface. A cours du trimestre se terminant en Juin 2015, les revenus tirés des ventes d’iPad était encore plus élevés que ceux que Microsoft a rapportés pour sa Surface. Et comme le souligne l’analyste Mark Hibben de Seekingalpha dans un récent article, les pourcentages gagnés par la Surface sont principalement attribuables aux bonnes performances de vente réalisées au cours de l’exercice précédent.

comparaison-revenus-apple-ipad-vs-microsoft-surface.jpg

Sur le graphique on peut voir que les légers pics de ventes de la surface correspondent aux lancements des nouvelles générations de la tablette. Au T4 2013 c’était la nouvelle Surface 2 et la Surface Pro 2. Au T3 2014 c’était le lancement de la Surface Pro 3, et au T2 2015 la nouvelle Surface 3. Les trimestres suivants la sortie des nouvelles versions de la Surface ont tendance à voir de très fortes baisses séquentielles tandis que la demande pour les nouveaux modèles diminue rapidement.

Par ailleurs, la tendance en baisse des ventes de l’iPad devrait probablement être annulée par la sortie prochaine d’iOS 9 et de l’iPad Pro de 12 pouces.

Il aurait donc été plus judicieux de dire dans le rapport que "la différence entre la demande des consommateurs pour la Surface par rapport à l’iPad continue de se réduire…"

Source

Vous aimez ? Partagez !