chir-1.jpg Que diriez-vous de devenir chirurgien ? Pas dans 10 ans ou dans vos plus grands rêves, c’est aujourd’hui même !

Évidemment pas question de falsifier un diplôme ou de se faire passer pour celui que vous n’êtes pas. Pas non plus question d’enfiler une blouse blanche et de mettre les mains dans le sang et la chair.

Aujourd’hui, nous allons jouer au chirurgien avec une application plus vraie que nature qui va nous donner du fil à retordre puisqu’elle nous plonge dans la peau d’un chirurgien. Un vrai :

Comme tout bon chirurgien qui se respecte, votre mission est de sauver la vie du patient qui est sur la table d’opération.

Scier des os, découper des organes sont autant de choses qu’il va falloir apprendre à faire sans trainer si vous ne voulez pas que le pauvre Bob, c’est ainsi que se prénomme le patient, y reste.

Après un petit entrainement qui va vous donner les bases de votre nouveau métier, vous voilà face à votre premier cas : une transplantation cardiaque. Vous vous attendiez à une broutille type appendicite eh bien non, dans Surgeon Simulator ça commence fort. Pour être certain d’être prêt, mieux vaut avoir pris le temps de jeter un oeil à son iZac, une sorte de Palm sur lequel les différentes étapes de l’opération à venir sont détaillées.

chir-3.jpg

Une fois que tout est en mémoire, direction la salle d’opération. Le patient est face à vous, grand ouvert, et là, à vous de jouer. À droite comme à gauche sont disposés les outils qui vont permettre de mener à bien l’opération… ou pas. Car Surgeon Simulator demande beaucoup de précision et c’est assez déroutant au départ.

Dans un premier temps il faut se saisir des accessoires sans les faire tomber, puis, réussir à démarrer la scie et enfin, viser dans le patient sans complètement le déchiqueter. Si cela peut paraitre simple, durant les premières minutes, croyez-moi, je n’aurais pas aimé être sur la table à la place de Bob.

chir-2.jpg

Pour être tout à fait honnête, j’ai tué quelques pauvres innocents avant de commencer à maitriser le principe. Parfois, ce fut même carrément un carnage, mais, peu à peu, avec le temps et beaucoup de patience on finit par réussir à découper un os avec précision, à trancher une artère… et l’on se rend compte que le jeu en vaut la chandelle.

Évidemment, on peut aussi choisir de faire n’importe quoi et là aussi, c’est souvent très drôle :

Transplantation du cœur, du rein et même des yeux, voici ce qui vous attend dans ce jeu particulièrement surprenant.

Si vous êtes prêt à passer un peu de temps pour devenir un ‘chirurgien’ expérimenté alors ce jeu pourra vous plaire. À l’inverse, si votre objectif est d’y arriver vite et bien, il vaut mieux passer votre chemin, vous risqueriez de vous lasser avant d’y arriver !

Dernière précision : le jeu est tout en anglais.

Vous aimez ? Partagez !