marchenoir-1.jpg Lors du lancement du nouvel iPad, comme lors du lancement de tous les produits Apple, des petits malins ont essayé de se procurer des iPad en nombre espérant les revendre à l’étranger à prix d’or.

Malheureusement pour eux, pour une fois, le stock de départ était suffisant, et il semble que vendre des iPad à l’étranger ne soit plus si lucratif que cela. Explications :

Le lancement d’un produit Apple donne toujours lieu à des files d’attentes qui commencent même parfois plusieurs jours avant la date de sortie officielle. Le nouvel iPad n’a pas dérogé à la règle et l’on a pu observer de files d’attente , certes moins longues que d’habitude probablement à cause des précommandes, mais belle et bien présentes.

Qu’elles soient longues ou pas, aux US, des revendeurs chinois s’y sont faufilés espérant acheter plusieurs iPad et les revendre à prix d’or par la suite. Ainsi certains repartaient avec plus de 30 iPad en ayant fait la queue plusieurs fois puisque Apple limite à 2 le nombre d’iPad achetés simultanément pour le lancement.

marchenoir-1.jpg

Espérant une rupture de stock rapide qui n’aura pas lieu, ils pensaient pouvoir écouler facilement les tablettes mais c’était sans compter sur la douane chinoise qui a ajouté l’iPad à la liste des produits taxés. Importer un iPad en Chine demande donc de s’acquitter du paiement d’une taxe ce qui réduit considérablement la marge de l’importateur.

En parallèle, le nouvel iPad a été lancé, non pas uniquement aux US, mais dans 10 pays dont Hong Kong, le premier jour et dans une vingtaine d’autres une semaine après. Voilà de quoi amoindrir encore une fois l’attrait du nouvel ipad au marché noir. Pourquoi l’acheter à prix d’or au marché noir quand on peut simplement pousser la porte d’une boutique pour se l’offrir.
Il semble bien que l’iPad au marché ne soit plus si lucratif qu’avant, les revendeurs vont devoir trouver autre chose…

source

Vous aimez ? Partagez !