marbotic2.jpgOn s’inquiète souvent de l’utilisation croissante des téléphones et tablettes en général, et encore plus chez la jeunesse. Marbotic arrive avec son projet pour montrer que l’iPad a néanmoins des vertus éducatives. L’entreprise française propose Smart Letters, un jeu éducatif connecté à l’iPad, avec lequel les enfants vont pouvoir s’amuser tout en se préparant à la lecture :

Le jeu contient 26 lettres en bois qui fonctionnent avec 3 applications à télécharger sur l’iPad, chacune proposant différents jeux de lettres et de mots.

Il y a "Vocabulle" qui aide à faire découvrir à l’enfant différents mots, "Alphamonstre" qui permet d’entendre la prononciation et de voir la graphie des lettres, et "Mes Mots", qui offre la possibilité d’écrire des mots existants ou d’en créer des nouveaux et d’entendre leur prononciation.

marbotic4.jpg

Smart Letters fonctionne en fait de manière similaire à un précédent produit de Marbotic : le Smart Toy : 10 chiffres vendu ici propose lui la découverte des chiffres à l’enfant.

Comme c’est le cas avec ces chiffres, les lettres en bois de Smart Letters fonctionnent en interaction avec les applications. Il suffit d’appuyer avec une lettre sur l’écran pour que chaque jeu détecte la lettre en question et déclenche l’animation correspondante.

Smart Letters a été développé en collaboration avec des écoles pour des classes-pilotes en France. L’éditeur insiste sur le fait que ce jeu connecté permet à l’enfant de manipuler et surtout d’avoir le retour sonore des mots et des lettres, ce qui permet d’améliorer l’apprentissage.

Smart Letters est adapté à des enfants de 3 à 7 ans. Le jeu est actuellement à l’état de projet Kickstarter, il est possible de précommander une ou plusieurs boites afin de profiter de tarifs réduits et d’offres limitées dans le temps, sinon, le prix en magasin sera de 50€. Les 300 premières boîtes seront envoyées dès premier décembre.

Pour les plus pressés, voici les produits Marbotic en vente actuellement.

Et pour aller plus loin pour les parents technophiles :

Source

Vous aimez ? Partagez !