hpwebos1.jpgIl y a deux jours, Hewlett Packard annonçait à la surprise générale l’arrêt immédiat de la fabrication du TouchPad, de sa vente et du développement de leur propre OS, WebOs, tous deux concurrents directs de l’iPad, d’Apple et d’iOs. Dans la foulée, HP confirmait aussi arrêter le dévelopement de WebOs sur téléphones portables.

Mais pourquoi cet arrêt soudain ? Il n’aura pas fallu quelques heures pour que les langues se délient chez HP : la cause serait le retard technologique constaté entre le TouchPad et l’iPad 2, qui aurait détruit le morale des développeurs de WebOs !

De nombreuses sources internes à HP expliquent toutes la même chose depuis quelques heures : dès la sortie de l’iPad 2, les développeurs de WebOs aurait cracké un exemplaire, installé WebOs dessus et découvert à leur stupeur qu’il tournait deux fois plus vite que sur TouchPad. La tablette de HP était en effet limitée techniquement et imposait un nombre de contraintes qui finirent par “démoraliser l’équipe de développement”, les poussant à expliquer aux dirigeants de HP que cela ne servait à rien d’essayer d’innover et qu’ils perdaient leur temps.

hpwebos1.jpg

Coup dur pour HP qui en plus confirmait la veille de l’arrêt du TouchPad, vouloir lancer ses premiers téléphones basés sur WebOs, pour rappel une technologie acquise en 2010 avec le rachat de la société Palm pour 838 millions d’euros. La production d’un nouveau modèle de TouchPad venait d’ailleurs de commencer pour une sortie prévue dans les prochains mois : le TouchPad Go, qui se distinguait de son grand frère par un écran 7 pouces.

L’activité du TouchPad est arrêtée, celle des téléphones portables aussi mais les applications de WebOs sur les PC fabriqués par HP également. En effet de nombreux bruits courent sur la dissociation de l’activité PC chez HP dans une structure externe, qui pourrait sans doute aboutir à une vente de cette branche. Ce qui annule là aussi tous les plans d’adapter les fonctionnalités de WebOs aux futurs PC de HP. Décidément !

hpwebos1.jpg

De son côté, une source interne à l’équipe de développement de WebOs a annoncé que leur produit, si développé sous forme de web-app sur le Safari de l’iPad, tournerait également deux fois plus vite que sur TouchPad et ouvrirait pas mal de possibilités.

On ressent effectivement avec une telle déclaration une envie de travailler ailleurs que chez HP… Chez Apple, au hasard.

Pendant ce temps, vendredi, l’action de Hewlett Packard a perdu 20% à Wall Street.

Vous aimez ? Partagez !