hardware-01-20101116.jpg

Apple met grand soin à protéger le secret sur le développement d’un nouveau produit (l’iPhone 5 ne déroge d’ailleurs pas à la règle) et l’iPad, qui a inauguré le nouveau marché des tablettes, a bénéficié de la plus grande discrétion avant son lancement.

Business Insider a réussi à recueillir le témoignage d’un des développeurs qui a eu la possibilité de travailler sur la tablette d’Apple.

Découvrez les conditions drastiques imposées par Apple pour garantir la confidentialité autour de leur tablette :

A l’époque, la tablette Apple n’existait pas encore sur le marché et Apple avait sélectionné une petite poignée de développeurs afin qu’ils puissent porter leurs applications sur l’iPad afin d’agrémenter la future tablette d’Apple lors de sa présentation et son démarrage.

Si l’on en croit ce témoignage, ce développeur fut la 6ème personne, en dehors du personnel d’Apple, à pouvoir approcher un prototype de l’iPad.

Mais pour pouvoir participer à cette aventure, le développeur devait montrer patte blanche et répondre aux conditions drastiques imposées par Apple.

Il ne pouvait travailler que dans une pièce qui ne devait pas avoir de fenêtres afin d’éviter des photos volées.

Apple avait fait changer la serrure de la porte et les clés n’ont été remis qu’aux seuls développeurs autorisés à travailler sur le projet.

Les 4 développeurs choisis avaient été aussi contraints de donner leur nom et leur numéro de sécurité sociale.

Le prototype, lui, était posé sur un bureau où un trou avait été percé afin d’y passer un antivol de vélo pour qu’il ne quitte pas la pièce.

Pour aller encore plus loin, des cadres spécifiques avaient été créés afin de masquer le design de l’iPad et des mesures comme des photos avaient été prises pour identifier l’éventuel coupable si des photos avaient circulé sur internet.

proto-ipad.jpg%%

Pour finir, le développeur indique qu’il lui était formellement interdit d’en parler à quiconque, que ce soit son patron ou sa femme.

A en croire ce témoignage, Apple aura vraiment sécurisé au maximum le développement de l’iPad afin qu’aucune fuite ne soit possible. A l’époque, on avait finalement comme vu ici eu quelques photos volées probablement du même dispositif masquant la tablette elle-même.

source

Vous aimez ? Partagez !