Comme on l'avait indiqué, les analystes anticipaient des ventes à hauteur de 19,5 millions d'unités pour les différents modèles d'iPad. Ceci annonçait une baisse de moins de 1 %, mais la réalité a été plus dure, car ce ne sont finalement "que" 16,4 millions d'iPad qui ont trouvé preneur durant les trois premiers mois de l'année.

Mais Apple a souhaité expliquer ces chiffres. Ils seraient en fait à lire différemment selon le directeur financier d'Apple : en raison de stocks importants d'iPad mini chez les distributeurs à la fin des fêtes, ces produits ont été écoulés en début de trimestre. Au final ce sont plutôt 17,5 millions d'unités qui auraient trouvé preneur cette année à comparer à 18 millions l'an dernier. Ceci donne une baisse de 3 % et non pas de 13 % comme les chiffres bruts l'indiquent.

C'est une explication certes, mais la question reste posée de comparer ce qui est comparable et à priori Apple n'a pas changé ses méthodes de comptage et devait bien prendre en compte les ventes de modèles stockés au trimestre précédent dans les chiffres de l'an dernier. Sauf si pour la première fois, Apple avait réussi a véritablement produire ses tablettes en masse pour les fêtes de fin d'année et avait du coup, à la différence des années précédentes, surestimé la production et généré un stock exceptionnellement élevé.

Toujours est-il que cela pose la question de l'atteinte d'un éventuel pic dans le cycle des ventes de l'iPad.

Optimisme ?

En fait, selon Tim Cook, pas du tout. Le dirigeant assisté de son directeur financier a passé beaucoup de temps lors de l'annonce des résultats à parler de l'iPad et de ses ventes présentes et futures.

Selon lui, le marché des tablettes va dépasser celui des ordinateurs dans les années à venir et Apple sera un acteur majeur parmi ceux qui vont en profiter.

Il a livré quelques chiffres intéressants :

  • plus de 2/3 des acheteurs d'iPad dans les six derniers mois étaient des primo acheteurs pour la tablette d'Apple, parallèlement, c'est 50 % des acheteurs d'iPhone qui ne sont pas en renouvellement
  • le marché de l'entreprise a été mis en avant pour ce qui est de l'iPad, avec par exemple des milliers d'iPad utilisés chez Fedex, ou la société Eli Lilly qui a déployé plus de 20,000 iPads et 50 applications "maison" pour ses employés.
  • en terme d'utilisation effective, de taux de satisfaction et d'éco système applicatif, l'iPad continue d'être un clair leader. Par exemple, selon des stats Chitika sur la fréquentation de sites Internet, les utilisateurs de l'iPad représentent près de quatre fois le trafic de l'intégralité des tablettes Android concurrentes.
  • dans l'éducation, toujours aux US et selon des chiffres IDC, l'iPad affiche une part de marché de 95 %

Alors, petite pause dans la croissance ou retournement pour l'iPad, l'avenir nous le dira, mais sur le front des tablettes Apple, on anticipe déjà une année 2014 plutôt calme après la sortie de l'iPad Air l'an dernier.

... La solution serait-elle là ?


Vous aimez ? Partagez !