photo4-300x225.pngLa fille d’Eric Delcroix souffre de dyslexie qui la gène dans ses études au collège.
En accord avec l’administration et dans le cadre d’un Projet Personnalisé de Scolarisation elle peut utiliser son iPad 2 3G à la place des cahiers et manuels de troisième.
L’expérience est relayée ici sur le blog d’Eric pour un "bilan d’étape" au premier trimestre, morceaux choisis et apps retenues à découvrir dans la suite :

Eric Delcroix et sa fille Yseult ont d’abord évalué et choisi les applications: Evernote pour la prise de note et la centralisation des informations, SimpleMind pour des cartes heuristiques (système de représentation hiérarchique ou "mind mapping"), Jotter Notes pour le dessin et l’appareil photo de l’iPad 2.
Les avantages sont nombreux. Côté prise de notes la jeune fille jongle entre la saisie traditionnelle via un clavier, la création de cartes heuristiques ou la prise de photos (tableau en fin de cours par exemple). Le choix de la manière de prendre l’information améliore la compréhension globale. Et que ce soit avec les prises de notes au clavier ou la possibilité de zoomer sur une image la relecture est plus sûre, pas de gribouillage. Le faible poids et encombrement plus l’autonomie importante de l’iPad se sont également révélés des atouts au quotidien.
photo1-300x225.png
photo2-225x300.png
photo4-300x225.png

Le système a tout de même quelques désagréments.

D’abord le tout petit nombre de documents et manuels disponibles au format électronique. Les enseignants n’ont pas été reticents mais à part la professeur de mathématiques, ils n’ont pas encore fourni de documents de cours au format électronique. Et il y a trop peu de livres scolaires en français au format PDF. Dommage car cela permettrait aussi à Yseult de rattraper les cours lors de ses fréquentes absences pour raison médicale.

C’est en mathématiques que vient la difficulté principale: la saisie des formules et des équations. Ils recherchent un logiciel plus approprié.

A noter aussi, pas de correction orthographique mais juste suggestions à la saisie. NDLR : il faut voir du coté de Pages qui propose un dictionnaire pour des corrections facilitées.

Souci plus général : la récupération des documents pour les devoirs surveillés: même quand les enseignants peuvent scanner les documents, comme l’iPad n’a pas de port USB il faut passer par Dropbox ou se connecter au réseau du collège.
photo3-300x225.png
Quoi qu’il en soit la vie et l’accès à la connaissance sont grandement facilités pour la jeune fille et cela ouvrira peut-être la voie pour d’autres.
Quelques questions en attente de réponse: comment se passera l’épreuve du brevet? Pourra-t’elle utiliser son iPad sous contrôle pour éviter la fraude? Et pourquoi pas diffuser les prises de notes de l’étudiante sur Facebook pour aider les autres élèves à réviser ?

Lecteurs étudiants ou parents d’élèves que pensez-vous d’une telle approche numérique de l’éducation et de la prise en charge de la dyslexie ?

Apps cités dans cet article : téléchargez gratuitement sur l’AppStore :

Source

Vous aimez ? Partagez !