tim-peake-courir-espace-1.jpgDans l’espace, les astronautes doivent faire un minimum d’exercice physique sous peine de perdre de la masse musculaire et osseuse à cause d’une gravité nulle. C’est pour cette raison, mais pas uniquement, que l’astronaute anglais Tim Peake, s’est lancé un défi, celui de courir le marathon de Londres dans la station spatiale.

Comme il est en apesanteur, il a été attaché à un tapis de course. Et afin de recréer l’atmosphère de la course dans Londres tout en courant, Tim Peake a regardé sur un iPad avec l’app RunSocial (disponible ici sur l’App Store), une simulation digitale de l’itinéraire de la course dans Londres, avec les bruits de foule.

tim-peake-courir-espace-2.jpg

Il a complété la course de 42 kilomètres en trois heures et 35 minutes. Bien qu’il soit attaché au tapis de course, le fait de courir en apesanteur a plusieurs avantages, notamment celui de réduire les chances de blessures aux chevilles et aux genoux, ou encore une plus grande vitesse de récupération après l’effort.

Tim Peake n’est pas le premier astronaute à compléter un marathon dans l’espace, cet exploit est détenu par l’astronaute Sunita Williams en 2007, mais il a été le premier à battre le record de vitesse d’un marathon dans l’espace.

Source

Vous aimez ? Partagez !