dodonpachihd-1.jpg Dans la jungle des shoot-em-up de l’éditeur Cave Co, retour sur Dodonpachi Resurrection sorti enfin dans sa version HD le 15 mars dernier. Au programme notamment, on se retrouve face à une app universelle à la résolution adaptée à l’écran de l’iPad (1& 2), comme l’était Espgaluda II HD et comme ne le sont pas les Bug Princess 1 et 2 sortis récemment.

Entre Espgaluda, Bug Princess et Dodonpachi, ce dernier est sans conteste le plus puriste des trois, le plus sérieux, voire le plus sobre, car moins bariolé et moins fantaisiste dans sa horde d’ennemis et son univers que les deux autres créations de Cave bourrées d’insectes en tout genre. Dodonpachi Resurrection HD, c’est du shoot avec des vaisseaux, dans un univers futuriste rappellant par moment Evangelion, jusque dans ses boss, des méchas aux formes humanoïdes. Plus que jamais, la course au score parfait sert de motivation dans cet épisode, plus que l’exploration des niveaux, finalement assez similaires si ce n’est dans les ennemis et leurs attaques. Comprenez par là que si votre motivation principale dans un shoot est de vous plonger dans un univers, autant aller voir du côté d’Espgaluda II, Bug Princess ou chez la concurrence, Darius Burst ou même Space Invaders Infinity Gene.

dodonpachihd-1.jpg
dodonpachihd-1.jpg

Contrairement à Bug Princess 1 et 2, applications universelles sur le papier mais qui ne consistent sur iPad qu’en un horrible zoom de la version iPhone non-retina (yeurk !), Dodonpachi Resurrection HD est une adaptation fidèle de la version en haute définition que l’on trouve sur consoles. La résolution est donc parfaitement adaptée à l’iPad 1 et 2, dévoilant un niveau de détail inédit par rapport à la version non-HD. Et le Nouvel iPad vous demandez-vous ? S’il est possible de très facilement augmenter la résolution d’un jeu réalisé en polygones (ce n’est que du vectoriel après tout), faire de même sur un jeu en 2D composé de sprites nécessiterait de redessiner l’intégralité à la main. Bien sûr on rêverait que Cave Co nous propose un tel résultat, mais le travail étant colossal, on comprend bien que pour le moment l’investissement ne soit pas intéressant pour l’éditeur. On a encore le souvenir douloureux de la très longue attente de Final Fantasy Tactics HD redessiné intégralement par Square Enix pour l’iPad 1 et 2 (et on attend toujours une update pour les sprites).

dodonpachihd-1.jpg
dodonpachihd-1.jpg

Le jeu en lui-même, Dodonpachi Resurrection HD, suit la tradition de qualité de gameplay des jeux de l’éditeur : c’est facile à prendre en main, le gameplay reste très fin, la durée de vie (pour peu qu’on se lance le challenge du score) est importante, et la réalisation est de très très haute volée, avec parfois plus d’une centaine de sprites à l’écran bougeant dans tous les sens. Bref, c’est toujours aussi impressionnant, le plaisir d’y jouer est là et nous sommes à nouveau face à une merveille du shoot sur iPad et iPhone.

On aime :
– Du shoot japonais pur et dur.
– Une vraie adaptation HD pour iPad 1 et 2 (pas de zoom dégeu à la Bug Princess)
– Le mode “Smartphone”, revisitant le jeu.

On aime moins :
– Moins bariolé et fun qu’un Espgaluda II ou un Bug Princess.
– Les voix-off, bof.
– Pas de résolution pour le nouvel iPad, mais ça passe.

Vous aimez ? Partagez !