11.12.06-ChinaiPad.jpgApple accusait la firme Proview Technology d’utiliser illégalement le nom iPad en Chine.
Un tribunal de Shenzhen a donné raison à Proview en confirmant que la firme électronique chinoise a déposé le nom iPad dès l’an 2000 dans plusieurs pays dont la Chine.
Un contre-temps ennuyeux pour Apple à double titre !

Apple pensait avoir libéré le terrain quand Fujitsu a cédé au dernier moment le nom iPad qu’il détenait depuis 2003.
Mais dès Octobre 2010 Proview Technology of Shenzhen, division de Proview International, réclamait 1,5 milliards de dollars pour utilisation frauduleuse du nom iPad. Les arguments du plaignant étaient que premièrement Proview Electronics, une autre filliale de Proview International avait vendu en 2006 le nom iPad pour la somme (ridicule) de 55.000 dollars à la société IP Application Development sans savoir que cette dernière était liée à Apple (!) et deuxièmement que Proview Electronics ne détenait pas les droits pour la Chine, mais Proview Technology oui.
Double problème pour Apple. D’abord, maintenant que le tribunal a rejeté son accusation Proview technology of Shenzhen peut à nouveau réclamer les 1,5 milliards de dollars. Ensuite, une éventuelle interdiction (fut-elle temporaire) d’utiliser le nom iPad pourrait avoir un effet très négatif pour le développement d’Apple sur le marché chinois, clairement identifié par Tim Cook comme clé pour Apple.
Gageons que Cuppertino va mettre un paquet d’avocats (ou d’argent) sur le dossier.
Source

Vous aimez ? Partagez !