ipad-ecole.jpgVoilà une belle initiative numérique entamée en Haute-Garonne, dans la région de Toulouse. Des collèges viennent d’équiper leurs élèves en iPad de dernière génération pour la rentrée scolaire.

Ce sont au total 1 000 enfants qui en profitent dans le cadre de ce programme désirant révolutionner l’apprentissage à l’école avec les nouvelles technologies. Encore à l’état de test, ce projet vise tout de même à équiper 100 collèges du département de cette manière, dans un second temps. Reste à voir maintenant les effets réels procurés par ces iPad, auprès des professeurs et élèves :

Ce sont donc les élèves de 5e et de 4e de quatre collèges de la région toulousaine qui ont été équipés. Il s’agit d’établissement rentrant dans un réseau d’éducation prioritaire et dans lesquels il existe déjà des programmes permettant aux familles et enfants de s’équiper à moindres frais, comme des aides pour l’acquisition d’un ordinateur portable.

L’idée étant de profiter de l’iPad pour faciliter et améliorer la vie scolaire des enfants. Par exemple, l’iPad permet de s’enregistrer en train de parler en cours de langue, de filmer ses expériences de chimie, ou encore de profiter d’applications éducatives variées, mais pas seulement.

corps1.jpg

Comme les parents le soulignent auprès du journal de La Dépèche, pour les enfants, l’iPad permet d’avoir à emporter moins de livres dans le sac, mais aussi d’avoir tout, cours, notes et exercices centralisés dans un même appareil. Ils semblent très heureux de la mise en place de ce projet numérique, tandis que pour les professeurs, la prudence est de mise.

Pour ces derniers, il faudra faire attention à proposer parallèlement un réseau internet fiable dans les établissements, ce qui peut être crucial à l’heure du numérique justement. Aussi, ils mettent en garde et demande à bien suivre le déploiement du projet dans les 100 établissements annoncés, tandis que pour le moment, seulement 4 sont en test.

Enfin, notons que les iPad sont exclusivement en place pour le travail à l’école. 35 applications sont préinstallées, impossible pour l’enfant d’en installer d’autres sans permission ni d’aller sur internet. En plus, les tablettes sont bloquées entre 23h et 6h du matin. À voir maintenant quels seront les résultats pratiques réels de ce programme.

On remercie Guillaume, pour l’envoi de ces informations.

Source, source

Vous aimez ? Partagez !