ulysses-3.jpgÉditeur de texte déjà très populaire sur Mac, Ulysses se réinvente pour l’iPad dans une première mouture (précédée, il est vrai, de plusieurs pré-versions publiques et d’ailleurs millésimée d’emblée 2.0) déjà très aboutie.

Connus à la fois pour leur sérieux et leur humour (les rubriques d’aide sont impayables), les développeurs de The Soulmen (déjà derrière l’impeccable Daedalus Touch vu ici) ont réussi le pari de proposer une quasi-identité des interfaces Mac et iOS tout en gérant judicieusement les possibilités (et les limites) du tactile :

Dans cette version iPad, on retrouve ce qui a fait le succès de sa grande sœur de bureau, l’organisation en panneaux : barre latérale, documents et éditeur. Le panneau latéral consiste en un explorateur qui liste la bibliothèque, les favoris, les dossiers ("groupes" dans la terminologie d’Ulysses), la corbeille, etc.

ulysses-2.jpg

La colonne des documents (ou sheet list) contient tout ce que vous avez pu saisir dans Ulysses : textes complets ou fractionnés (en chapitres, par exemple), simples notes ou fragments d’idées, articles de blog ou recettes de cuisine… Ces fichiers sont comparables à des feuillets liés entre eux par un trombone et séparés par des intercalaires selon le classement choisi dans la barre latérale. Ils se déplacent aisément d’un groupe vers un autre.

Au moment de la rédaction, ces deux panneaux vont bien sûr se révéler encombrants. Qu’à cela ne tienne, un simple glissé suffit à les faire disparaitre (ou seulement l’un des deux). Un éditeur minimaliste occupe alors tout l’espace et l’utilisateur peut concentrer son attention sur le travail d’écriture. D’autant que tous les outils d’un traitement de texte évolué (formatage, listes, citations, notes de bas de page, images, liens…) sont réunis au sein d’une barre bien pensée située au dessus du clavier. La fluidité de l’expérience au sein d’une interface si élégante est remarquable. Bonus, on peut basculer en mode "nuit".

Si l’on utilise un clavier externe (Ulysses est optimisé à cette fin), l’impression de piloter une véritable application de bureau est épatante. De plus, l’accès aux raccourcis de la version Mac seront disponibles. Les documents sont sauvegardés dans iCloud au format Markdown et peuvent être ouverts dans Ulysses pour Mac. Attention, la dernière version est alors requise. C’est un bémol. D’autant que, si la mise à jour à partir de versions plus anciennes (Ulysses III) est gratuite, elle ne sera malheureusement fonctionnelle que sous Yosemite.

ulysses-3.jpg

L’exportation (HTML, PDF, ePub, texte et RTF) de par la nature "Markdown" d’Ulysses est remarquablement propre. Elle est assortie d’une efficace fonction de prévisualisation.

Notée 5 étoiles sur l’App Store moins d’un mois après sa livraison, Ulysses est déjà considéré comme une référence. Enthousiasme que vient toutefois tempérer un prix relativement élevé et la localisation unique en anglais.

Un article réalisé par Joan, qui a rejoint la rédaction d’iPhon.fr tout récemment ! Bienvenue.

Ulysses est noté 5 étoiles sur 5 sur l’App Store


Vous aimez ? Partagez !