newspaper.pngL’une des raisons pour lesquelles j’ai acheté l’iPad est sans aucun doute la possibilité de lire la presse au format numérique. L’arrivée du kiosque dans iOS 5 devrait d’ailleurs développer l’offre encore d’avantage

J’ai essayé plusieurs journaux et de là m’est venue l’idée de faire partager ces essais. C’est pourquoi ViPad.fr va vous faire vivre pendant deux semaines : « les deux semaines de la presse numérique par ViPad ».

Pour cette série d’articles, 10 journaux, ou plutôt leur version numérique, seront passés au crible au rythme de un par jour.

Chaque journal sera évalué selon plusieurs critères : temps de chargement, fluidité de la lecture (changement d’une page à l’autre), ergonomie générale (zoom, lecture des articles…) et avantages vis à vis de la version papier (présence de vidéo ou de sons par exemple, prix).

Enfin, une note finale de 0 à 5 journaux lui sera décernée (ça vous rappelle quelque chose…).

Aujourd’hui, nous commençons avec Libération dont l’application est disponible ici sur l’App Store qui à mis à jour son application il y a peu et dont nous vous avions parlé dans cet article

Avant de débuter le test, il est important de signaler que la version numérique du journal est téléchargeable depuis l’application Libération disponible gratuitement. L’acquisition du journal se fait par le biais d’achats « in app ».

Temps de chargement

Pour être totalement objectif, j’ai effectué un test de bande passante (avant de charger l’appli). J’habite à la campagne donc cette donnée peut avoir son importance…Et oui tout le monde n’a pas la fibre. Ma connexion affiche donc « fièrement » un débit descendant de 238.154 Ko/sec.

Avec cette connexion fulgurante, entre le moment où j’ai cliqué sur l’icône de l’appli et le moment ou j’ai commencé la lecture de la seconde page du journal, il s’est écoulé 41 secondes. Ce délai me semble raisonnable par rapport à ce que j’ai l’habitude de voir, le journal étant pleinement opérationnel ensuite. Pour le temps de chargement je lui mets donc 4 journaux.

Sponsor de cette quinzaine de l’édition numérique : l’application gratuite de l’actualité Européenne

sponsor-presse.gif

Fluidité de la lecture

Second point important pour la presse numérique, c’est ce que j’appelle le « tournage de page ». Ce n’est pas parce que ce n’est pas sur papier que cela doit ramer entre deux pages… Ici et malgré mon iPad 2, chaque changement de page est accompagné d’un flou court mais présent. Même si cela n’est pas dramatique, j’apprécie, lorsque mon journal est chargé, de ne pas avoir ce type de ralentissement.

Je vous laisse constater sur l’image ci dessous (cliquez pour agrandir).

libe.jpg

Bien que cela ne soit pas très perturbant, je ne mets que deux journaux car a à force ça finit par me courir sur le haricot.

Ergonomie générale

Plongeons un peu plus dans l’appli et voyons ce que cela donne.
Au lancement du journal, la une s’affiche et un bandeau qu’il est possible de faire glisser vous permet de consulter et d’accéder directement aux grandes rubriques du journal (culture, évènement, France, Monde…) Ce sommaire est d’ailleurs accessible durant toute la lecture grâce à un onglet qui s’ouvre et se referme par un simple clic.

libe3.PNG

Le zoom sur les articles est fluide mais souffre du même besoin d’ajustement que lors du changement de page. Cependant, un clic sur le titre de tel ou tel article vous donne accès immédiatement au mode lecteur qui peut même s’afficher en plein écran et dont la taille de la police est ajustable.

libe2.PNG
libe7.PNG

Ce zoom est indispensable car la lecture du journal en mode portrait et encore plus en mode paysage (qui affiche alors la double page), est quasi impossible, les lettres étant trop petites.

Ici, je mets trois journaux : un pour le sommaire, deux pour le mode lecteur, mais le flou qui persiste quelques seconde après le zoom fait encore perdre deux journaux…

Avantages vis à vis de la version papier

Une version numérique, puisqu’elle se passe du papier, se doit selon moi d’être moins onéreuse. C’est le cas, ici puisque la version papier coûte 1,40 euros là où la version numérique ne fait que 79 centimes.

Mais ce n’est heureusement pas le seul avantage de la version numérique. Disséminés ça et là au détour des articles, des petites croix rouges viennent y apporter du contenu supplémentaire. Sur le numéro que j’ai testé seuls deux articles proposent ces suppléments orientant vers du texte permettant de poursuivre la lecture et d’approfondir le sujet. 2 c’est peu mais c’est un début. Ainsi en cliquant sur cette croix rouge une fenêtre s’ouvre à la manière du lecteur évoqué plus haut et vous propose un autre article.

Dommage par contre que le même principe soit déjà présent dans la version papier mais pas repris dans la version numérique. Ainsi la pastille ci dessous n’est pas cliquable, dommage.

pastille.png

Du texte et uniquement du texte mais c’est encourageant. Je me prends à rêver d’un clic sur une photo pour lancer une vidéo directement dans le journal… Attention toutefois car sans connexion wifi ou 3G ces contenus deviennent inaccessibles.

Ce sont quatre journaux qui vont donc dans l’escarcelle de libé pour le contenu supplémentaire présent bien que restreint et le prix de l’édition numérique.

Pour conclure :

La lecture est relativement agréable, bien que parasitée par le flou. Une fois chargé le journal est fonctionnel. On se fera rapidement au zoom ou au mode lecteur selon les goûts mais globalement ce libé sur iPad sera lu aussi bien que son homologue papier.

Les plus :

  • Temps de chargement raisonnable
  • le mode lecteur
  • Le prix de l’édition numérique

Les moins :

  • L’ajustement lors du zoom ou du changement de page
  • Peu de contenu supplémentaire et uniquement au format texte

La note ViPad :

notelibe.jpg

A demain pour le test du journal Le Monde sur ViPad.fr

Vous aimez ? Partagez !