images.jpg En 2012, le parlement anglais décidait de s’équiper en tablettes et c’est l’iPad qui fut choisi. Aujourd’hui, l’heure du renouvellement semble avoir sonné et ce sont pas moins de 650 iPad Air 2 flambants neufs qui devraient être commandés dans les prochaines semaines.

Cependant si la nouvelle semble à première vue plutôt bonne, elle ne fait pas que des heureux et les critiques fusent :

En plus de l’iPad, chaque député devrait également recevoir un ordinateur. Estimé à plus de 270 000 euros par an, le cout de ces équipements fait grincer les dents outre-Manche. L’une des principales critiques concerne l’iPad et le système fermé d’Apple qui n’est pas au gout de tous. Néanmoins, comme le souligne l’un des députés, changer un système déjà en place engendrerait des couts supplémentaires.

L’iPad et plus généralement Apple sont critiqués par certains députés pour la politique pas toujours très claire vis-à-vis du payement des impôts et donc pas véritablement exemplaire. On note également que les députés auraient préféré une tablette moins ‘tape-à-l’oeil’ et moins liéé à un système. À l’heure où beaucoup sont en difficulté, les députés trouvent l’iPad un peu onéreux par rapport à d’autres solutions.

Rappelons qu’au départ, si l’iPad a fait son entrée au parlement anglais, c’est pour réduire les couts justement. A priori, l’objectif est tenu puisque l’iPad permettrait d’économiser 4 millions d’euros chaque année en fourniture, impression et papiers divers. L’un dans l’autre, l’économie est donc bien au rendez-vous.

source

Vous aimez ? Partagez !