minitude-1.jpg

Lors de la sortie de l’iPad mini nombreux sont ceux qui s’interrogeaient sur le fait que la petite tablette pourrait empiéter sur les plates-bandes de sa grande sœur : l’iPad 10 pouces.

Pourtant une enquête récente vient de montrer que les conséquences pourraient être minimes voire négligeables.

Explications :

Avant la sortie, certains analystes avançaient que le taux de cannibalisation de l’iPad mini sur les ventes d’iPad pourrait être compris entre 10 et 20% certains allaient même jusqu’à 50%.

Selon l’étude menée par Cowen & Co auprès de 1225 personnes, les conséquences seraient bien plus faibles.

minitude-2.jpg

Si 18% affirment vouloir acheter un iPad mini dans les 18 prochains mois. 52% d’entre eux ne possèdent pas encore de tablette et seulement 16% envisage l’achat dans le but de remplacer une autre tablette. Dans 42% des cas, l’appareil à remplacer sera un PC, 29% un iPad et 13 % un kindle Fire.

minitude-3.jpg

Pour faire simple, l’étude montre que peu de personnes songent finalement à remplacer l’iPad 10 pouces par le modèle plus petit. Elle montre également que l’iPad mini a su conquérir un public qui, jusqu’à présent, n’était pas encore venu sur le marché des tablettes. Conclusion, l’iPad mini attire davantage de nouveaux consommateurs qu’il ne fait de mal à l’iPad.

source

Vous aimez ? Partagez !