Pour y parvenir, l'étudiante a associé des embouts de stylet en caoutchouc à une plaque métallique et du bois, le tout accompagné d'un ressort et d'une manivelle. Ainsi au contact avec l'iPad, les boîtes à musique sont aussitôt reconnues par la tablette. Et elle a utilisé comme application Adobe AIR pour iOS qui permet à la fois de reconnaître les mouvements circulaires et de générer à partir de ces rotations des mélodies et du contenu visuel.

Le concept en vidéo ci-dessous :


Selon sa créatrice nommée Joelle Aeschlimann, l'objectif principal de ce concept poétique mais tout de même onéreux est de donner une nouvelle dimension à la boîte à musique en reproduisant les sensations visuelles qui n'existent pas dans une boîte à musique traditionnelle.



Vous aimez ? Partagez !