police-londres.jpgOn a vu ces dernières années l’iPad et les tablettes prendre peu à peu de plus en plus de place dans certains milieux professionnels. En premier lieu, c’est dans l’aviation civile qu’elles sont utilisées pour remplacer les manuels de vols particulièrement lourds. L’iPad est également un assistant de plus en plus prisé en milieu médical et bien entendu, on a déjà relaté son importance dans l’éducation.

Cette fois-ci, c’est la police de Londres qui va mettre la main sur l’iPad. En l’occurence, ce sont des iPad mini, au nombre de 600, qui vont être testés en conditions réelles dans les rues de certains quartiers.

Les officiers de sa majesté disposeront d’applications spécifiques. Celles-ci leur permettront de relever les informations d’infractions ou de crimes ou encore de consulter des données sur la criminalité du lieu ou ils se trouvent.

Ceci s’inscrit dans le cadre d’une volonté d’avoir plus de policiers sur le terrain, loin des bureaux. La mobilité des tablettes devrait si l’expérience se révèle concluante, permettre de traiter la partie administrative du travail lié aux infractions directement sur le terrain. Les officiers restant alors visibles et accessibles au lieu d’être assis devant leur ordinateur. Des économies de l’ordre de 30 % seraient également attendues, malgré un investissement qui pourrait atteindre 15 000 tablettes.

Curieux de voir quelle protection ils ont prévu !

Source

Crédit photo pcruciattiShutterstock.com