ipadrussie.jpgCes derniers mois, l’affaire Snowden et autres histoires d’espionnage mettant en cause la NSA, ont fait grand bruit, en créant un climat de méfiance et de tension entre de nombreux pays.

C’est dans ce contexte que l’iPad a été délaissé par le gouvernement russe, comme l’a indiqué le ministre des Télécommunications, Nikolaï Nikiforov. Désormais, ils lui préfèrent des tablettes Samsung spécialement ‘protégées’ :

  • Le gouvernement veut se prémunir des services de renseignements américains pour l’utilisation de ses tablettes pouvant contenir des informations confidentielles.

C’est ainsi que les tablettes Samsung, avec une version d’Android remaniée pour une meilleure protection, ont été choisies pour remplacer l’iPad dont le système iOS, s’il est nettement plus sûr, ne permet pas de telles modifications. On imagine que la confiance vis à vis de Google, qui signe Android, doit être du même niveau qu’à l’encontre d’Apple, deux sociétés américaines.

Si des sanctions vis à vis des États-Unis ne sont pas ‘ouvertement’ mises en avant, le gouvernement russe a indiqué que, pour l’avenir, les commandes publiques dans les domaines technologique et communication iront dorénavant vers des sociétés chinoises et coréennes plutôt qu’américaines.

source

Vous aimez ? Partagez !