Avec ses 21 millions de clients, chacun des faits et gestes du Crédit Agricole est scruté de près. Il y a quelques heures, le groupe bancaire vient d’annoncer sur son site officiel qu’il supporterait bientôt la technologie Apple Pay. Pour le géant de l’électronique américain, c’est donc un pas important dans son développement sur le marché français.

Un projet retardé ?

Il y a quelques jours déjà, Apple mettait à jour sa page dédiée à sa technologie de paiement mobile. Sur cette dernière, il annonçait que le groupe Crédit Mutuel, la banque CIC, la Banque Transatlantique, le LCL et le Crédit Agricole seraient bientôt compatibles avec Apple Pay. Le groupe Crédit Agricole n’avait toutefois pas encore réagi à l’information – bien que l’établissement ait dévoilé un peu plus tôt dans l’année ses projets.

A l’origine, Crédit Agricole avait annoncé qu’il supporterait Apple Pay dès l’année 2019. Cela semble aujourd’hui assez peu probable (plusieurs utilisateurs ont tenté d’ajouter leur carte bancaire Crédit Agricole sur le Wallet de leur iPhone – ce qui n’a pas fonctionné), et la Community Manager du groupe a laissé entrevoir que la technologie serait déployée « dans les mois à venir ».

Comme le reprennent nos confrères de Presse-citron et d’iPhon, les banques françaises ont mis du temps à accepter Apple Pay en raison des commissions qui sont facturées sur chacune des transactions via le paiement mobile. Apple ponctionne des frais qui sont directement imputés aux banques, ce qui ne va pas sans les contrarier. Mais face à la pression de leurs clients, elles ont finalement craqué pour la technologie.

Un visuel explicite

Sur la page d’accueil du site credit-agricole.fr, on découvre immédiatement un bandeau qui évoque le support imminent pour Apple Pay. On retrouve la mise en forme habituelle pour ce type d’annonces avec une image de l’application Wallet qui contient une carte bancaire avec le logo du Crédit Agricole. C’est sur cette application que les utilisateurs enregistrent leur carte bancaire, et c’est aussi sur cette dernière qu’ils peuvent ensuite régler leurs achats. Les transactions sont vérifiées grâce à la reconnaissance faciale (Face ID) ou à défaut l’empreinte numérique (Touch ID) sur les iPhone plus anciens comme la version 5s.

Sur ce même visuel, le Crédit Agricole a toutefois rajoute une mention assez opaque : « Offre soumise à conditions et à une adhésion spécifique » – ce qui laisse sous entendre que tous les clients n’auront pas forcément accès à Apple Pay. Jusqu’à présent, les banques ont toujours fait le choix du « tout ou rien », il sera intéressant de voir ce que ça signifiera pour les 21 millions de fidèles du groupe.

Vous pouvez retrouver toutes les banques compatibles ici, ou en allant sur le site officiel Apple.