ipad-entreprise.png On vous parle régulièrement dans nos colonne de la place de liPad en entreprise. La société SAP est ce que l’ont peut appeler un «early adopter» de la tablette d’Apple. Aujourd’hui, elle compte pas moins de 12 500 iPad en activité.

Le site infoworld a rencontré le PDG de SAP qui nous offre sa version et un retour extrêmement intéressant sur l’utilisation de l’iPad en entreprise à grande échelle.

Contrairement à presque tous les analystes, la société SAP a cru en l’iPad dans le domaine professionnel dès les premières heures :

Au départ, la société s’est mise à explorer, à tester l’iPad en se demandant comment l’utiliser. Application, tableaux de bord ou même remplacement de certains ordinateurs, l’iPad trouvait peu à peu sa place. D’ailleurs, certains employées commençaient même à apporter leur iPad personnel au travail.

La société n’a jamais essayé de mesurer le retour sur investissement ou même d’empêcher les employés de venir avec leur tablette. Plutôt que de réprimer pourquoi ne pas plutôt observer et voir ce qui se passe. C’est ainsi que l’iPad a peu à peu fait son trou chez SAP.

ipad-entreprise.png

Aujourd’hui, 12 500 iPads sont actifs et beaucoup d’entre eux se sont substitués aux ordinateurs portables bien que, comme le relève le PDG, il ne soit pas encore possible actuellement de remplacer totalement les ordinateurs par des tablettes.

Pour SAP, l’iPad a bouleversé les attentes des utilisateurs en matière d’informatique. L’expérience utilisateur doit maintenant être au cœur des préoccupations du développeur.

L’expérience mobile est différente de celle sur PC. Pour SAP, si l’utilisateur de l’iPad recherche de l’instantanéité, des tendances, l’ordinateur sera, lui, utilisé pour l’analyse en profondeur. Selon le PDG, si tout le monde tenait compte de cela pour développer les applications iPad, l’impact de la tablette serait encore plus fort.

Enfin côté sécurité également SAP a décidé d’adopter une politique originale basée sur le comportement des utilisateurs. Plutôt que d’adopter des droits contraignants et peu satisfaisants, l’entreprise préfère s’appuyer sur la confiance. Plus le salarié sera de confiance et plus les accès qui lui sont attribués aux données de l’entreprise seront grands. De cette façon au lieu de protéger les données, ce qui est difficile, SAP a préféré en protéger l’accès.
Voilà une utilisation de l’iPad en entreprise, intelligente et adaptée à l’utilisateur. L’iPad vient faciliter le travail au niveau de l’utilisateur et également au niveau de l’entreprise.

De votre côté avez vous des expériences à partager sur l’utilisation de l’iPad en entreprise ?

source

Vous aimez ? Partagez !