indice-1.jpg Jusqu’à maintenant, certaines comparaisons de niveau de vie entre pays et de la force d’une monnaie s’effectuait en prenant un indice un peu incongru mais connu de tous et présent dans tous les pays : le big Mac.

Cependant, cet indice inventé par le magazine the Economist est discuté car il ne s’agit pas d’un bien qui peut, par nature, être importé et s’échanger entre pays facilement.

C’est alors que le CFR, une organisation qui étudie la poltique étrangère des Etats Unis, a eu l’idée de créer son propre indice basé sur un produit bien connu, disponible dans de très nombreux pays et surtout totalement identique partout : l’iPad mini.

On se rend compte en remplaçant le Big Mac par l’iPad mini, que l’indice basé sur l’iPad mini est soumis à une moins grande variation de prix que celui qui se base sur le prix du big Mac.

Au regard de ce nouvel indice, le CFR remarque par exemple que de nombreux pays Européen ont une monnaie surévaluée par apport au dollar. Un iPad coute ainsi 16 % plus cher en France qu’acheté aux US.

La monnaie chinoise, souvent taxée d’être sous évaluée face au dollar semble beaucoup moins sujette à cet effet au travers de cet indice.

indice-2.jpg

Néanmoins, on peu s’interroger sur la pertinence de cet indice, les prix de l’iPad mini sont certes fonctions de la parité des monnaies, mais ils sont avant tout décidés par Apple, et la société peut souhaiter percer dans certains pays, être moins concurrentielle dans des marchés moins intéressants , ceci au delà de la simple force de la monnaie, sans oublier les taxes locales …

Toujours est-il que nos tablettes ont gagné un drôle de statut, celui d’indice économique !

source

Vous aimez ? Partagez !