Cette nouvelle n'est pas vraiment une surprise puisque The Daily avait licencié un tiers de l'effectif cet été avant d'être placé sous surveillance. Pour les deux tiers qui restent, Ruppert Murdoch indique que certains pourraient aller travailler pour le New York post.

Même s'il n'a jamais été disponible chez nous, il est toujours triste de voir une aventure telle que celle-ci se terminer.

À lire aussi :

source



Vous aimez ? Partagez !