La raison numéro 1 d’acquérir un clavier pour iPad est de pouvoir taper plus vite, plus confortablement et plus précisément que sur le clavier virtuel de l’iPad. Ce dernier est certes très pratique pour envoyer un petit mail, chercher quelque chose sur Google ou poster rapidement dans un forum, mais il devient vite problématique lorsqu’il s’agit de travailler sur de longs docs sur Pages ou envoyer de longs mails. Non pas que ce soit impossible, mais le confort n’est pas là. Bref, pour taper un vrai texte, le clavier devient vite indispensable. Et autant dire que la première fois que l’on couple son iPad avec un clavier, la différence se fait tout de suite sentir et a un agréable goût de soulagement. Tout va plus vite, tout est plus précis et surtout plus confortable. Bingo on est accrocs.

Mais ce dont on parle moins souvent, et auquel on ne pense pas instinctivement, est l’intérêt de combiner un clavier physique avec un écran tactile tel que l’iPad. Déjà l’écran de l’iPad est débarrassé de l’imposant clavier virtuel : c’est presque 50% de visibilité gagné, ce qui sur un document texte de travail apporte un confort inédit.

urbkeysl20.jpg
urbkeysl21.jpg

Mais mieux encore : si l’on tape avec son clavier, on continue à interagir tactilement avec les applications, entraînant une nouvelle manière de naviguer couplant les deux utilisations. En tapant un texte par exemple, on reviendra à une page précédente plus instinctivement en défilant avec le doigt qu’en utilisant les touches “Page précédente/suivante”. On placera ensuite le curseur où l’on veut dans le texte d’une simple pression du doigt, pour ensuite se déplacer avec les flèches du clavier. Le couplage clavier physique / écran tactile permet de redécouvrir littéralement l’utilisation d’un iPad.

urbkeysl20.jpg
urbkeysl20.jpg

Relié à l’iPad via Bluetooth, la configuration d’un clavier est extrêmement simple. Il suffit de l’allumer, d’appuyer sur le bouton “Connect” du clavier, d’aller dans le menu Réglages/Bluetooth de l’iPad, de le sélectionner dans la liste des appareils reconnus et de taper le code demandé par l’iPad puis Entrée pour relier les deux. Simple comme bonjour.

urbkeysl20.jpg

Le clavier de l’Urban Keyboard Sleeve en lui-même surprend au premier abord de par sa texture plastique “semi-molle”. Le constructeur a choisi un matériel en silicone permettant de proposer un clavier en un seul bloc, sans fentes entre les touches, 100% étanche à la poussière ou aux (petits !) incidents de café renversé. Il ne faudra que quelques minutes pour s’habituer à ce touché et la navigation dessus devient très vite instinctive. On retrouve vite ses marques concernant les touches principales (95%), les places de certaines comme le “ù”, le “€”, le “-” ou, plus regrettable, le “@”, demandant  un peu plus de temps à assimiler. Le clavier fait la taille d’un petit clavier d’appoint pour ordinateur portable : on aime ou pas. Mais même ceux qui sont le plus habitués aux grands claviers de bureaux peuvent s’en satisfaire sans problème (l’auteur de ces lignes par exemple).

urbkeysl20.jpg

Le clavier de l’Urban Keyboard Sleeve propose également ce qu’il faut de raccourcis : un pour revenir au bureau, un pour faire réapparaître/disparaître le clavier virtuel, un pour aller directement à l’écran de recherche de l’iPad, trois boutons pour contrôler le son (muet, volume +, volume -), et trois pour contrôler la musique (lecture/pause, piste suivante, piste précédente) fonctionnant même sur les logiciels tiers (Spotify, ...). Le clavier en lui-même est intégré directement dans l’étui et impossible à retirer. La charge du clavier se fait par prise USB (cordon fourni) et ne dure qu’environ 4h pour 90h d’utilisation théorique.

Mais venons-en au second point de cet étui/clavier : l’étui ! Fabriqué dans un simili-cuir épais et donc très solide, l’Urban Keyboard Sleeve est beau. Le toucher est extrêmement agréable, la matière est de qualité et mêmes les coutures semblent très solides. Fermé, l’étui est épais (iPad + clavier oblige) mais ressemble à un gros agenda rempli et qui a de l'allure. Un excellent point.

urbkeysl20.jpg

La première fermeture est aimantée et libère tout de suite l’accès à l’appareil photo si votre machine est un iPad 2. La prise de photo à la volée sans sortir l’iPad 2 est donc possible.

urbkeysl20.jpg

Une fois déplié, c’est on ne peut plus simple : un volet pour l’iPad, un autre pour le clavier et un troisième plus petit contenant l’aimant pour seller le tout. A noter que refermé, l’écran de l’iPad n’est pas en contact direct avec le clavier, grâce à la petite couche de cuir de l’étui située autour de son écran. En cas de forte pression accidentelle sur l’étui fermé (ce qui est bien entendu déconseillé), il se peut que le clavier rentre en contact avec l’écran mais le risque des lettres s’imprimant dessus est à priori nul vu qu’il est fabriqué dans le silicone mou dont nous parlions. Notons également que compatibilité iPad 1 et 2 oblige, on observe un "bâillement" du cuir situé autour de l'écran si l'on utilise un iPad 2, plus fin. Ce bâillement reste néanmoins léger et ne gêne absolument pas.

urbkeysl20.jpg
urbkeysl20.jpg

Un support aimanté est inclus à l’arrière de l’étui permettant de surélever l’écran pour le placer en face de nous. Cette idée couplée à l’épaisseur de l’étui et donc de son support, lui permet d’agripper parfaitement la table, le bureau ou autre objet sur lequel vous le déposez : autrement dit, on peut ajuster comme bon nous semble l’inclinaison de l’iPad pour trouver le meilleur confort visuel (même sur un drap comme sur les photos !).

urbkeysl20.jpg
urbkeysl20.jpg
urbkeysl20.jpg

Il est bien sûr possible de tourner l’iPad à 90°... mais pas à -90° sous peine qu’il soit décentré : c’est une petite habitude à prendre. Néanmoins cette manoeuvre se réalise facilement et sans forcer, même lorsque l’iPad est surélevé sur son support.

urbkeysl20.jpg

Et enfin, pour terminer, le fabriquant Urban Factory a pensé à bien sûr laisser tous les boutons et les fiches à disponibilité. A commencer par les boutons Home et la front camera :

urbkeysl20.jpg
urbkeysl20.jpg

Mais aussi la prise casque :
urbkeysl20.jpg

La prise de recharge :
urbkeysl20.jpg

… et les boutons volume, le bouton on/off et le lock :
urbkeysl19.jpg

Au final il s’agit d’un étui certes plus encombrant que les étuis simples, mais l’intégration de son clavier, l’ingéniosité du couplage et le niveau de finition excellent de l’étui propulsent l’Urban Keyboard Sleeve au sommet des accessoires du genre.

Quelques caractéristiques supplémentaires annoncées par le fabriquant :
- Distance de fonctionnement : 10 mètres
- Temps de disponibilité passive : 100 jours (non testé !)
- Temps théorique de fonctionnement : 25 jours (non testé !)
- Temps de fonctionnement ininterrompu : 90 heures (testé une vingtaine d’heures sans problème)
- Temps de charge : 4-4.5 heures (vérifié)
- Durée de vie des touches : 500 millions (d’années ? de clics ?)
- Durée de vie de la batterie lithium : 3 ans
- Clavier nettoyable avec de l’eau, de l’alcool ou un désinfectant à l’alcool.
- Poids : 550g


L'Urban Keyboard Sleeve est en vente à peu près partout en magasin (notamment dans les Fnac). Sur le net, vous pouvez le trouver :

On aime :
  • Couplage clavier / écran tactile au poil.
  •   Fabrication globale d’excellente qualité (simili-cuir, clavier, coutures, accès aux prises, boutons, lentille photo, ..).
  • Fermé ou ouvert, cet accessoire est classieux.
  • Touches plastiques du clavier assez agréables.
  • Le support ajustable + la rotation de l’iPad
  • Batterie du clavier d’excellente durée.
  • Compatible iPad 2 comme iPad 1 (non testé).
  • Cinq couleurs (mais on vous déconseille fortement le rose, trop criard)

    On aime moins :
  • Un bâillement du cuir autour de l'écran si utilisé avec un iPad 2, plus fin. Néanmoins ce défaut reste très léger, ne se remarque pas et donc ne gêne pas, quelque soit la couleur du modèle.
  • On a beau chercher : r-i-e-n d'autre ! L’épaisseur par exemple est due au choix d’un matériel solide et de l’intégration d’un iPad et d’un clavier dedans : on achète pas cet accessoire sans s’en douter...



Vous aimez ? Partagez !