Du coté des chiffres de ventes, il semblerait que ce soient 500 000 iPad 2 qui aient trouvé preneur le premier jour contre 300 000 iPad de première génération l'an dernier pour son lancement.

Mais l'une des questions qui intéressait les analystes est la suivante : Est-ce qu'Apple arrive à séduire de nouveaux acheteurs avec l'iPad 2 ou la clientèle était elle constituée en majorité de fanboys qui venaient acheter le dernier produit de leur firme préférée ?

Selon un sondage effectué par Piper Jaffray et relayé ici par Fortune, 70 % des acheteurs d'iPad 2 ne possédaient pas d'iPad auparavant.

Bien entendu, cela reste une extrapolation suite à leur enquête auprès de 236 acheteurs dans les files d'attente de New York City et Minneapolis mais même avec une marge d'erreur, cela semble un chiffre relativement élevé. Pour comparaison, la même étude pour le démarrage de l'iPhone 4 indiquait 23 % de nouveaux clients. Par contre, on note que 65 % des acheteurs de l'iPad 2 sondés étaient déjà possesseurs d'un iPhone.

Parmi ces clients, la moitié étaient des possesseurs d'ordinateurs PC, l'autre Mac.

Du coté des modèles achetés, cela se partage quasiment à égalité entre les modèles 3G (47%) et WiFi seulement tandis que 41 % des acheteurs se tournaient vers un modèle doté de 32 Go de mémoire (contre 32 % l'an dernier pour l'iPad 1).

Voici le détail des chiffres relevés (cliquer pour agrandir) :

ventes-ipad-2.jpg

Autre information issue des files d'attentes, MacRumors rapporte ici que l'export "sauvage" d'iPad 2 allait bon train ce week-end avec des étrangers en provenance d'asie et de russie qui se répartissaient dans plusieurs magasins pour acheter un maximum de machines et ensuite aller les revendre dans leur pays d'origine.


Vous aimez ? Partagez !