Un cycle de remplacement plus long

Lorsqu’il s’agit de penser au remplacement de l’iPad, on a tendance à se calquer sur le modèle de l’iPhone, c’est à dire, en moyenne tous les deux ans. C’est une erreur, si l’on en croit une étude menée récemment par IDC.

En interrogeant un panel de 2000 personnes, ils se sont rendu compte que l’iPad est plutôt à comparer à d’autres appareils comme les TV ou les ordinateurs lorsqu’il s’agit de le remplacer. En d’autres termes, on ne rachète d’iPad que quand le sien est cassé.

La faute aux smartphones ?

Côté chiffres, Android n’a pas à fanfaronner. Si Apple vend moins d’iPad cette année, les fabricants de tablettes Android ne devraient pas faire beaucoup mieux. C’est la croissance du marché tout entier qui est en train de ralentir.

Une des raisons est probablement à chercher du côté de ce que l’on appelle les ‘phablettes’. En effet, et c’est particulièrement le cas chez Android, la différence entre smartphone et tablette est parfois tellement infime qu’il est difficile de distinguer les deux. Quoi qu’il en soit, ces smartphones grand format font probablement de l’ombre aux tablettes et ce n’est probablement qu’un début puisque Apple doit sortir, cette année, un iPhone plus grand.

baisse-vente-2.jpg

Heureusement pour la firme de Cupertino, certains ne le voient pas de cet oeil

Un petit coup de pouce

Contrairement à ce que l’on peut voir avec l’iPhone, il est finalement assez rare de passer par un opérateur pour s’acheter un iPad. Résultat, pas de subvention possible.

Même si c’est un peu moins le cas depuis l’arrivée de Free sur le marché, les forfaits subventionnés fonctionnent encore bien et permettent aujourd’hui de s’offrir plus facilement un iPhone sans devoir forcément casser sa tirelire.

Du côté de l’iPad, c’est moins facile et beaucoup d’entre nous réfléchissent à deux fois avant de faire un nouveau chèque de 600 euros à Apple. L’iPad est une machine qui peut allègrement se conserver plusieurs années et l’on rejoint alors l’argument avancé plus haut : l’iPad coute cher et l’on rechigne donc à le changer plus régulièrement d’autant plus que le coup de pouce des opérateurs est absent

Pour conclure

En seulement quelques années, l’iPad et les autres tablettes ont su conquérir de nombreux foyers. Maintenant que beaucoup d’entre nous sont équipés, les fabricants vont devoir se montrer patients ou proposer des nouveautés importantes pour que le parc se renouvelle. Résultat, la croissance vertigineuse connue durant les premiers temps est en train de sérieusement se tasser pour laisser la place à de nouveaux produits qu’il faut probablement aller chercher du côté de l’iWtach et ce que l’on appelle déjà les ‘wearable’.

source


Vous aimez ? Partagez !